Festival Moulinstock

« We are the Brand New Men » ou la bio gonzo du groupe de rock n’roll le plus viril du monde

Merde… C’est moi suis chargé de pondre ce torchon qu’on nomme pompeusement « la bio du groupe ». J’ai pas tout de suite pigé le truc, mais apparemment l’idée est d’écrire quelque chose qui « donne envie »… quelque chose de bandant quoi. Alors avant de m’y jeter, j’ai avalé 2 Xanax dans une grande gorgée de bière : c’est qu’il va falloir être à l’aise pour vendre son cul en toute décontraction et attitude rock… l’onanisme décontracté ouais… l’autoérotisme cool… Mais trêve de préambules pédants, me voilà fin prêt pour cette périlleuse manœuvre qui va consister à enfiler ma langue experte dans mon propre anus…

The Brand New Men est un concentré d’énergie nue, de frénésie brutale, d’effluves viriles et de bière… Le genre de bon Rock n’roll Garage comme on en faisait en 1969 du côté de Détroit… Un gros son à base de Big Muff hystérique et de rythmes survoltés à la MC5, Stooges, White Stripes, Sonics… Pas de fioriture… 2 mecs… Batterie/Guitare/Chant… C’est efficace, ça fonce tout droit comme une locomotive sans frein… Une musique à vous flanquer des hémorroïdes au cul, vous disjoncter le ciboulot, vous faire claquer des genoux pour le restant de vos jours…

Si vous êtes en bonne santé, venez nous voir en concert… Vous allez devoir vous accrocher pour ne pas devenir complètement dingue… Rapidement vous aurez du mal à tenir en place, vous serez pris de transe… Pendant la seconde moitié du show, vous vous roulerez carrément par terre… Des spasmes parcourront votre corps et vous aurez des crampes dans tous les membres… Votre visage sera figé dans une grimace de jubilation, les yeux exorbités… Vous écumerez et couinerez comme un raton laveur… Heureusement la dernière chanson se terminera avant que vous ne vous soyez évanouis, vous n’aurez rien raté… Vous serez en sueur, vous aurez chié dans votre froc, et là vous vous entendrez murmurer avec vos dernières forces : « Bordel de Dieu… C’est mieux que la drogue… »

Il faudrait vraiment avoir 2 trous du cul à la place des oreilles pour ne pas piger la splendeur du truc : une musique qui vous envoie en l’air dans un orgasme fiévreux avant de vous laisser retomber comme une crêpe, épuisé mais l’œil brillant.

So… Are you ready ?… We are The Brand New Men !…

Larry
(le mec qui chante)

Partager