Festival Moulinstock

Anaïs, de son véritable nom Anaïs Croze, est née le 20 août 1976 à Grenoble. Jeune, elle apprend le violon et la clarinette et chante dans des chorales. Côté goûts musicaux, elle écoute aussi bien les Beach Boys que Bette Midler ou Jerry Lee Lewis…

En 1999, elle chante et compose pour Opossum, groupe de rock qui sort un album en février 2003, intitulé Excuse-Moi J’voulais Te D’mander, et après plus de 200 concerts dont le Printemps de Bourges, se sépare. Anaïs, qui ne souhaite pas s’en arrêter là, remonte sur scène quelques mois plus tard pour présenter son spectacle, The Cheap Show, avec pour seul accompagnement, une guitare, un kazoo et une pédale sampler. Elle y parodie certains artistes et évoque tous les thèmes de la vie avec beaucoup d’humour et d’ironie. Le public est conquis par ses talents et son humour décalé : Anaïs se fait connaître à Marseille. En 2004, elle joue au Bars en Trans à Rennes et en janvier 2005, elle enregistre son concert qui a lieu au Poste à Galène, à Marseille. Auto-produit, l’album The Cheap Show paraît en avril 2005 et se vend à 8000 exemplaires.

Elle signe ensuite chez V2 Records et l’album est réédité. Elle continue les concerts et participe même à des émissions télé comme Trafic.musique et Taratata. Le premier single extrait de l’album est « Mon coeur, mon amour », chanson légèrement pinçante dans laquelle la chanteuse règle ses comptes avec les amoureux. Dans son deuxième single, « Christina », elle s’en prend à celle qui lui a volé son copain.

Elle est nominée aux Victoires de la musique 2006 mais c’est Camille qui gagne le titre. Grâce à cette nomination, la notoriété d’Anaïs se confirme et son album devient l’album le plus téléchargé et le quatrème album le plus vendu. Il s’écoule donc au total à plus de 300 000 exemplaires. Anaïs reprend quelques concerts, participant notamment aux Eurockéennes de Belfort et aux Francofolies de la Rochelle.

La tournée Cheap Show, qui devait se terminer en décembre 2005, continue jusqu’à la fin de l’année 2006. La jeune artiste monte même sur la prestigieuse scène de l’Olympia. De cette tournée, est édité un DVD (The Cheap Show – In Your Face). Brigitte Fontaine invite Anaïs à monter sur scène avec elle pour chanter « Betty Boop en août ».

La chanteuse participe également à la bande annonce du film de Picha Blanche-Neige, la suite et fait une apparition sur le deuxième album de la chanteuse Oshen, Je Ne Suis Pas Celle. A la fin de l’année 2007, on la retrouve dans un duo avec le groupe The Blood Arm, « Do I Have Your Attention ? », qui est une chanson du groupe.

En 2008, Anaïs troque son image masculine pour la sensualité de The Love Albumdans lequel elle évoque sur des modes différents le thème récurrent de la déception amoureuse. Le disque, qui bénéficie d’une bonne diffusion, est produit par le maître electro Dan the Automator. Une tournée d’une soixantaine de dates suit en 2009, avec notamment une étape au Francofolies de La Rochelle. Le concert fait l’objet d’un album live. The Short Version, paru le 3 mai 2010, doit son titre à la prestation plus courte et à la tenue de scène d’Anaïs qui ce soir-là adoptait un short.

Anaïs fait de nouveau la preuve de son originalité avec l’album À l’Eau de Javel, publié en mars 2012. Ce deuxième album studio se compose de reprises de chansons d’après-guerre. Pour les besoins du clip de « Danseuse privée », la chanteuse n’hésite pas à se travestir tantôt en Mistinguett, tantôt en Tina Turner. Ce dernier album pour une major du disque est suivi d’un retour à la case départ, celui de l’indépendance. De retour sur le label Reft, Anaïs propose un clip artisanal avec le titre « DRH » puis livre en novembre 2014 l’album Hellno Kitty.

Partager